Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

Les nouveaux métiers concernés par l’Intelligence Artificielle

Comment l’Intelligence Artificielle vient révolutionner les métiers de la Data

En France, la question de l’Intelligence Artificielle (ou « IA ») est de plus en plus prise au sérieux par les politiques, qui comptent bien se saisir de ses enjeux à l’horizon 2018.

Elle était d’ailleurs au cœur des débats de la conférence annuelle des entrepreneurs en novembre 2017 à Paris – conférence qui réunit chaque année près de 400 participants et une trentaine d’intervenants experts dans leurs domaines.

Bousculé par les géants américains du secteur (Amazon avec Alexa, Apple avec Siri, ou encore Microsoft avec Cortana), le marché de l’Intelligence Artificielle vient transformer en profondeur les métiers de l’IT (technologies de l’information), notamment dans le domaine du Big Data. Elle est aujourd’hui considérée comme une véritable révolution industrielle.

Contrairement aux idées reçues (suppression d’emplois, remplacement de l’homme par les robots, etc.), l’Intelligence Artificielle est créatrice de nouveaux emplois car elle fait appel à de nouvelles compétences. De nouveaux métiers existent d’ores et déjà tels que l’Egoteller (celui qui scénarise les personnalités de l’Intelligence Artificielle) ou encore l’Ethicien (celui qui définit les règles algorithmiques liées à l’IA).

Alors qu’on estime aujourd’hui que 80% de la data n’est pas exploitée, l’Intelligence Artificielle apparaît comme indispensable pour valoriser ces données de masse. C’est pourquoi le traitement et l’utilisation de la Data sont devenus les leviers majeurs d’efficience de l’Intelligence Artificielle en entreprise : on parle ainsi de « deep learning » ou de « machine learning » (techniques d’apprentissage automatisé).

 

Le marketing prédictif pour les PME : gain de temps et de productivité, amélioration de la relation client

L’Intelligence Artificielle touche tous les secteurs d’activité et concerne également les PME. En effet, dans la grande majorité des cas, ces dernières pratiquent déjà l’IA sans le savoir : lorsqu’elles utilisent, par exemple, des applications basées sur des algorithmes.

Mais on peut également parler d’Intelligence Artificielle dans le cas d’applications très concrètes : personnalisation automatisée des messages (campagnes d’e-mailing par exemple), placement de publicités, analyse des actions de prospection ou encore sélection prédictive de prospects (lead scoring). Des actions qui font d’ores et déjà partie du quotidien des directeurs marketing au sein des entreprises.

L’IA ouvre de nouvelles portes aux PME et présente de nombreux avantages :

  • Gain de temps et de productivité pour des équipes opérationnelles
  • Economie de ressources humaines
  • Optimisation des données internes
  • Amélioration de la relation client (en éliminant le risque de faire des erreurs)

Certaines PME s’illustrent déjà dans ce domaine, à l’image de prevision.io – plateforme de machine learning créée en 2016, permettant d’estimer le nombre de clients, de prédire la quantité de devis ou encore de quantifier les commandes en fonction des prévisions de vente pour l’entreprise.

Autre exemple : celui de manageo.com, entreprise française ayant développé une solution de marketing digital pour les PME au travers de sa plateforme. Objectif : faciliter la prospection marketing grâce à des outils issus de l’intelligence artificielle.

Avis à toutes les PME : la révolution de l’Intelligence Artificielle est bel et bien en marche !

 

Directeur de GRC Contact. J’assure également la R&D en relation avec les clients pour faire évoluer GRC Contact en fonction des besoins des utilisateurs.

Article précédent

GRC Contact version 2.33

Article suivant

L’Intelligence Artificielle dans un contexte de transformation digitale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

mattis nec dolor amet, ut dictum